Mood

Concentré de bonheur à garder sous la main en cas d’urgence

25 avril 2017

Dans la vie, il y a des découvertes qui vous bouleversent. Au détour d’une mélodie, des quelques images, votre cœur bondit, votre respiration s’accélère et la joie, mêlée d’émotion, arrive.

 

Il y a quelques années, un ami m’a fait découvrir une vidéo, un personnage, un projet…

 

Where the hell is Matt ?

Matt Harding est un américain, né en 1976, qui décide un jour de parcourir le monde. Il a alors la bonne idée de se filmer en train de danser aux quatre coins du monde et de monter cela dans une chouette vidéo.

Sa 1ère vidéo est publiée en 2005, la suivante en 2006. Il est alors seul à danser…mais va ensuite passer à la vitesse supérieure…

 

LA vidéo !

La vidéo de 2008 est celle grâce à qui j’ai découvert « l’univers » de Matt. Dans celle-ci, Matt continue son tour du monde en dansant, mais il n’est plus seul : il danse avec les gens qu’il rencontre sur place. On y voit des pays proches, d’autres très très lointains, des monuments célèbres, des paysages de fou. Le morceau musical choisi pour cette vidéo est « Praan » de Garry Schyman. Cette musique me prend tellement aux tripes qu’il m’arrive souvent de la mettre comme mélodie de réveil pour démarrer la journée de la plus belle façon qu’il soit. Pour la petite histoire, cette vidéo, ainsi que celle de 2006 ont été sponsorisées par une marque de chewing-gum. Wikipédia vous dira aussi que la Nasa a publié la vidéo de 2008 sur son site internet…

 

Matt progresse en danse :

2012, Matt remet ça en intégrant cette fois des « vraies » chorégraphies de sa vidéo. Le rendu est très beau, mais il me manque la spontanéité de 2008.

 

L’intégration.

Fin 2016, Matt nous livre un nouveau tour du monde, mêlant cette fois danse libre et chorégraphie.

 

Oui, je meurs de vertige à la fin de cette vidéo.

 

L’émotion provoquée par ces vidéos.

La première fois que j’ai regardé la vidéo de 2008, ma préférée, nous étions en 2012. Je n’avais pas d’enfant. Et à l’époque je me suis dit : « Bouge tes fesses ma fille, il y a tant à voir ! » Non, je ne suis pas partie faire le tour du monde, mais cette vidéo peut vite servir de bucket list et on joue le jeu du « Là je suis allée, là on ne pourra jamais aller, là j’ai vraiment envie d’aller… ». Donc quand le 31 décembre vous vous direz : bon, quel pays on découvre cette année, laissez Matt vous inspirer.

 

Déjà à l’époque, voir des gens se réunir comme ça, par plaisir, partager ce simple bonheur de rire, danser, vivre, me gonflait le cœur de bonheur.

 

Déjà à l’époque, certains lieux visités par Matt étaient entre temps devenus symboliques, soit par une politique devenue instable, soit climatiquement ravagés et autres grandes réalisations de l’homme…

 

Et puis il y a les attentats. La peur. La peur d’être dans son propre pays, mais aussi la peur de parcourir le monde. La peur de l’autre, qu’on ne connait pas, qui est différent de nous et qui donc nous veut certainement du mal.

 

Alors quand je vois cette vidéo, elle me donne de l’espoir. Car on y voit des jeunes, des moins jeunes, des gens de toutes nationalités et de toutes origines qui dansent ensemble, on y voit des enfants éclater de rire, on y voit de la générosité, du partage, du plaisir, du bonheur tout simple. Alors quand j’ai le moral dans les chaussettes, ou quand le monde manque (trop souvent) d’humanité, quand je me demande dans quel monde grandira ma fille, alors j’appelle Matt à la rescousse pour qu’il me rappelle que notre société est aussi capable du meilleur…

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This