Mood

J’irai n’importe où…

31 décembre 2017

Pourvu que ce soit de l’avant !

Nous y sommes. 31 décembre 2017. Dernier jour de l’année. Certains s’apprêtent à faire une super fête, d’autres la joueront plus calme en famille et d’autres encore espéreront que cette soirée passe le plus vite possible pour passer à autre chose.

Plus je vieillis (mince, j’ai passé l’âge d’écrire « plus je grandis »), plus je rencontre des personnes qui n’aiment vraiment pas les fêtes.

Je me sens alors moins seule…

Ne pas aimer les fêtes.

J’ai très tôt intégré que la magie de Noël, c’était un truc purement marketing…Des vitrines décorées, des publicités qui nous montrent des moments parfaits en famille. Soi-disant LE meilleur moment de l’année. Alors quand t’es enfant, tu fais « Woauw » avec tes yeux qui brillent…Et puis tout ne se passe pas toujours comme prévu. Mes parents se sont séparés alors que j’étais encore toute petite. Mes fêtes se résumaient à une garde alternée : une chez papa, une chez maman. Si je n’avais pas de photos, je n’aurais aucun souvenir d’un Noël avec eux deux à mes côtés. Même si je n’était pas « mal », il me manquait toujours une part de moi.

Puis il y a eu les réveillons annulés au dernier moment, les repas de Noël chez les grands-parents qui soit eux aussi passaient à la trappe, soit se terminaient en dispute générale, les adultes ayant le chic pour régler leurs comptes pile au moment ou toi, enfant, tu attends toujours cette journée PARFAITE.

Le décompte des douze coups de minuit. L’an neuf est là…L’angoisse. L’angoisse d’être dans les dernières qu’on embrasse. Dans mon souvenir, c’était le seul moment où mon père me serrait dans ses bras. L’émotion me submergeait à chaque fois.

Il m’a fallu du temps pour ne plus donner autant d’importance à cette période de l’année. Mais aujourd’hui encore, je rêverais de partir en vacances le 23 décembre et revenir le 2 janvier. Ne pas être obligée de faire semblant d’être super heureuse de passer le réveillon en mangeant (gaspillant) à ne plus savoir rien avaler, de se forcer à mettre une robe et des talons. Foutez-moi la paix, laissez-moi finir cette année comme je le souhaite. Ne rien faire me fera moins de tort que de faire semblant…

Et puis Charline est arrivée. Est-ce que tout a changé ? Non. Mais c’est certain que je voudrais lui montrer une autre image des fêtes de fin d’année. De faire quelque chose qui sort du quotidien, sans que cela ne devienne une obligation. M’assurer que les moments joyeux annoncés soient bien au rendez-vous. Voir briller ses yeux et surtout, lui tenir la main aux douze coups de minuit, qu’elle soit la 1ère qu’on embrasse et la serrer fort dans mes bras, comme chaque jour.

 

Happy Curieuse

« Regarde Maman, je fais un cœur avec mes mains »

 

Oui, je sais, tout les psychothérapeutes me mettraient certainement en garde sur ce besoin de faire l’inverse que ce que j’ai vécu enfant bla bla bla…

Pendant que le monde avance, je ne trouve pas bien mes mots.

La fin d’année est souvent le moment idéal pour faire un bilan des 365 jours écoulés. Alors je pourrais vous écrire que 2017 a été passionnante et que 2018 sera encore meilleure. Ou pas. Si je fais le compte, je n’ai pas atteint mes objectifs. J’ai eu une année mouvementée, des hauts et des bas, mais il est vrai qu’il est d’usage de taire les périodes creuses.

J’ai commencé l’année avec une fracture du coude (attention spoiler : photo ultra glamour un peu plus bas). L’embarras aurait pu s’arrêter là si Charline n’avait pas décidé de faire la varicelle en même temps. J’ai flippé ma race, j’ai cru que je ne récupérerais jamais l’usage complet de mon bras. J’ai pleuré à chaudes larmes, me disant que j’étais trop jeune pour perdre en mobilité (je vous ai dit que j’avais tendance à dramatiser légèrement ?), que Charline garderait des cicatrices horribles et que j’aurais du la faire vacciner pour lui éviter d’être défigurée…Bref, mon bras va aujourd’hui parfaitement bien et ma Charline est toujours la plus belle en toute objectivité…

Happy Curieuse

Ce moment où j’hésite entre vomir et m’évanouir (encore)

 

2017, c’est aussi l’année de notre premier court voyage en amoureux, juste nous deux. Un moment hors du temps (je vous avais bien dit que j’avais des hauts quand même…).

Happy Curieuse

Allez, on plaque tout et on part vivre là-bas ! »

 

Nous avons aussi assisté à deux magnifiques mariages. Pendant lesquels je me suis demandée comment les gens faisaient pour si heureux. Les choses se précisent, je pense être légèrement une handicapée du bonheur en fait…

Cette année je me suis également pris une cuite ! La première depuis plus de 4 ans. Ça méritait d’être souligné ! Et j’ai fait les choses bien ! Quoi de mieux qu’un premier souper chez des personnes que tu connais à peine ! Il parait qu’ils ne se sont rendus compte de rien…donc soit j’ai été très très digne, soit ils étaient à peu près faits comme moi (C & G, si vous me lisez…).

Ah oui et puis j’ai repris un job de salariée aussi. Dans lequel je ne m’épanouis pas. Du tout.

La période la plus sombre de mon année reste celle où j’ai failli perdre mes deux précieuses amies. Presqu’en même temps. Soit l’univers avait un truc à me dire, soit je suis vraiment une mauvaise personne, soit les deux. Les choses se sont heureusement réglées, mais cela reste la période la plus sombre de mon année.

Comme tous les coachs me le diraient : concentrons-nous sur le positif !

Et le positif, c’est que cette année est presque finie !!! Il ne me reste qu’à faire de 2018 un succès. Et comme cela ne va pas se faire tout seul…

J’hésite entre tout dire et un drôle de silence.

J’ai un plan ! Enfin non. J’en ai plusieurs et aucun à la fois. À trois on a commencé à faire notre bucket list. Comprenez : la liste des choses que l’on veut réaliser en 2018.

Il y a plusieurs catégories dans notre bucket list : les amis (les voir plus souvent), les voyages, la maison, les activités avec Charline,…

Dans ma propre liste je voudrais (sans ordre de priorité):

  • Avoir plus souvent des fous rires (je vous jure que c’est un objectif)
  • Trouver mon Ikigai (à presque 38 ans, ça devient urgent)
  • Perdre mes 10 kilos en trop. Ouaip, rien que ça…Car même si la vie est trop courte pour ne pas prendre d’apéros ni de gâteaux, je n’ai pas envie d’être une vieille rombière aux yeux de Charline (et de mon amoureux, of course)
  • Aller au théâtre.
  • Aller manger chez Isabelle Arpin (enfin, dans son restaurant hein, pas vraiment chez elle où elle habite)
  • Vous écrire un article par semaine (ça je ne sais pas trop si c’est tenable, mais qui n’essaie rien…)
  • Lire au minimum 12 livres
  • Rencontrer de nouvelles personnes (c’est un besoin vital chez moi)
  • Prouver aux gens que j’aime que je les aime
  • M’aimer (comment ça je n’y arriverai jamais ?)
  • Me coucher dans l’herbe au soleil et respirer

Va falloir s’organiser, sinon je ne vais jamais y arriver ! J’espère partager cela avec vous, car dans les belles choses de 2017, il y a votre accueil pour ce blog, vos messages, vos partages, vos accords et désaccords. Et vous n’imaginez pas à quel point ça fait chaud au cœur de vous avoir.

Je pourrais terminer cet article par une phrase bateau du style « Faites de chaque minute un moment heureux, quelle que soit l’année, bla bla bla »…sauf qu’on sait vous et moi que si ton enfant à une gastro, non, ce ne sera jamais un moment heureux, que parfois tu seras triste à en crever, que parfois ta vie semblera n’avoir aucun sens, que tu seras épuisé(e), que t’auras envie de tout envoyer en l’air. Car c’est ça la vraie vie…Et il ne faut surtout pas croire tout ce qu’on voit sur Internet… 

Alors savoure chaque moment de bonheur comme il se doit, c’est eux que te permettront d’affronter le reste plus facilement. Si pas, prends un morceau de chocolat…

Belle année à vous mes petits loups…

Citations Happy Curieuse

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Azylis 1 janvier 2018 at 22 h 07 min

    Personnellement je ne vois pas où est le problème de faire l’inverse pour ta vie de ce que tu as vécu ! Ce que tu veux faire pour elle a tout l’air d’être beau et plein d’amour. Alors bon !
    Et puis plus tard elle en fera ce qu’elle voudra mais ça me parait plutôt très positif !

    J’espère que 2018 te permettra de cocher plusieurs cases sur ta liste 🙂

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pin It on Pinterest

    Share This